La fabuleuse histoire du sac rond de Bali.

Connaissez-vous l' incroyable histoire du sac rond en rotin ?

 Avez-vous entendu parler du sac rond de Bali ? On présume que oui puisque c’est un véritable phénomène de la mode en ce moment. Et parce qu’il est temps de vous procurer votre propre et « unique » sac de Bali, voici l’histoire impressionnante de cet accessoire pour femme très en vogue !

 Les sacs tressés sont de retour

Rotin, raphia, rabane, daim, toile, bois, cuir..., les matières utilisées pour fabriquer les sacs tressés sont différentes. Le panier fait d’une matière végétale ou naturelle existe depuis toujours, mais ne faisait pas partie de notre garde-robe. La première fois qu’il se fait remarquer comme « item » de la mode était en 1970, quand Jane Birkin se fait photographier à Paris, portant une tenue casuelle (jean et t-shirt) et un panier en osier !

Cette tendance ne durera pas trop et le panier ou le sac panier deviendra pendant longtemps un accessoire d’été spécialement dédié à la plage. Mais comme les tendances de mode finissent toujours par revenir, le sac tressé fait son apparition de nouveau il y a quelques années et devient un accessoire inédit de la mode. Et après le sac en crochet ou en raphia, c’est le tour du sac rond de Bali !

 La fièvre des sacs ronds de Bali

Comme son nom l’indique, le plus célèbre sac rond pour femme  nous vient de la fameuse île indonésienne Bali. Non seulement il est originaire de l’île des Dieux, mais il est fabriqué seulement là-bas et nulle part ailleurs.

Ce sac a fait son apparition au début de l’été 2017, d’abord en Bali, puis dans les pays voisins de l'Indonésie comme les Philippines, avant de faire le buzz dans le monde entier. C’est un des accessoires phares des blogueuses de mode et une véritable tendance sur Instagram et Pinterest. Le sac rond de Bali a envahi nos garde-robes en moins de deux ans, mais son histoire est beaucoup plus ancienne.

Les origines du sac rond de Bali

La fabrication des sacs en fibres tissées est un savoir-faire que l’artisan balinais maîtrise depuis longtemps et qui se passe de génération en génération.

Les fameux sacs balinais dont on parle partout aujourd’hui ne sont pas conçus à partir du rotin, mais de l’Ata(ou Hata). Il s’agit d’une plante grimpante similaire au rotin qui se trouve dans l’Asie du Sud-Est et particulièrement en Indonésie. Elle est plus fine que le rotin, le diamètre de sa tige ne dépassant pas 1 cm, et donc très appréciée pour la fabrication des sacs, notamment le sac de Bali.

La demande sur les sacs ronds de Bali est en hausse depuis leur apparition en 2017, ce qui a même mené les Balinais à exporter l’ata depuis d’autres régions de l’Indonésie pour mieux approvisionner les artisans locaux.

De l'île de Bali vers le reste du monde

Qu’il s’agisse d’un sac en rotin ou en ata, le sac rond de Bali ou Bali bag est le itbag du moment. Son aspect bohème et ethnique séduit les adeptes de la mode et sa conception 100% naturelle satisfait les plus exigeants en termes d’écologie et du respect de l’environnement.

C’est de plus un sac fait main, ce qui rend chaque modèle unique et différent, présentant toutes ces petites imperfections qui ne le ruinent pas, bien au contraire, elles ne font qu’accentuer son charme. C’est d’ailleurs pour ces raisons que le sac rond de Bali est devenu populaire en si peu de temps, et il semblerait que la tendance ne fera que s’accentuer dans les années à venir.

Comment est fabriqué le sac rond de Bali ?

Comme tout sac fait à partir d’une matière végétale, le sac balinais passe par de nombreuses étapes de fabrication. Ces étapes ne peuvent pas être industrialisées, ce qui rend le processus assez compliqué et long, pouvant prendre plusieurs semaines.

Il faut compter au moins 3 semaines pour fabriquer un sac. Après avoir bien conditionné les tiges d’ata, il faut les diviser en quatre parties et les tresser. Selon le motif à créer et la couleur désirée, le temps nécessaire pour cette étape peut varier considérablement.

Il faudra ensuite sécher l’article tissé au soleil pendant plusieurs jours avant de le fumer sur des coques de noix de coco pour le rendre plus solide et résistant. D’où l’odeur fumée des sacs de Bali !

Le processus ne s’arrête pas, il faudra aussi réaliser l’habillage intérieur (doublé) grâce au tissu batik, un tissu traditionnel en Indonésie largement utilisé par l’artisan balinais dans la fabrication des vêtements et des sacs. Et pour finaliser le produit, il faudra ajouter une fermeture en cuir ou en ata tressé et une bandoulière en cuir. 

Authenticité, originalité et effet naturel, les attraits du sac rond de Bali séduisent toutes les femmes, des plus fashionistas aux plus discrètes. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce sac bohème s’adapte à plusieurs styles vestimentaires.

Alors? Etes-vous prête à l' adopter?

Découvrez tous nos sacs ICI.

Ps: pour vous remercier d' avoir tout lu, Mlle-Ema vous fait bénéficier de 10% de remise avec le code ME10. 

Articles Récents

Laissez un commentaire